Grâce à votre engagement, c’est 13 566 bouteilles en plastique qui ont pu être transformé en baskets recyclées Ector et devenir votre nouveau compagnon de route. Et si on battait ce record en 2022 ?

Le plastique en quelques chiffres

Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique finissent dans nos océans, l’équivalent d’un camion poubelle par minute. Selon une étude du Forum Economique Mondial et de la fondation Ellen McArthur, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans d’ici 2050, si nos habitudes de consommation ne changent pas.

La faune et la flore sont les premières impactées. Des centaines d’espèces marines se retrouvent prisonnières des plus grands déchets ou confondent morceaux de plastique et nourriture, s’intoxiquant petit à petit. Malheureusement, les oiseaux ne sont pas épargnés par ce phénomène.

Bouteilles, filtres de cigarettes ou encore couverts jetables se retrouvent bien trop souvent sur nos plages. Un désastre écologique pour nos beaux littoraux.

Pour finir, seulement 9% de nos déchets plastique sont recyclés. Le reste est incinéré, accumulé dans des décharges ou pire… jeté dans la nature. En sachant que la durée de vie du plastique varie entre 450 ans et l’infini, les choses doivent changer rapidement.

Depuis quelques années, la prise de conscience collective des effets néfastes du plastique sur la santé et l’environnement pousse les autorités à prendre des décisions radicales.

Verre en plastique dans la mer

La fin du plastique à usage unique

Il faut revenir en 2016 pour voir le début de cette lutte. En effet, à partir du mois de janvier, les sacs plastiques ont été interdits aux caisses des magasins et ont été remplacés par des sacs réutilisables, en coton ou en papier. Une grande avancée dans la lutte contre le « tout jetable ».

Face au dérèglement climatique grandissant et pour favoriser l’économie circulaire, le gouvernement français à adopter, en 2020, une loi anti gaspillage. Elle prévoit la fin progressive de tous les emballages plastique à usage unique d’ici à 2040.

Depuis le 1er janvier 2020, vous avez dû constater que les gobelets, assiettes et cotons tiges en plastique ont été retirés de la vente, remplacés par des objets en matières recyclées. Début 2021, ce sont les pailles, les couverts jetables, les touillettes ou encore les couvercles des gobelets à emporter qui sont interdits.

A partir de 2022, vous ne verrez plus de sachets plastique emballer vos fruits, vos légumes ou vos magazines.

L’Union Européenne se lance également dans cette lutte avec une stratégie visant à rendre tous les emballages en plastique recyclables d’ici 2030. Car on le sait, c’est collectivement que nous arriverons à diminuer la pollution et le réchauffement climatique.

Fruit et légume dans un sac plastique

Ector : des baskets recyclées et recyclables

En 2017, les deux fondateurs de l’atelier (Patrick et Patrick) ont imaginé une basket engagée pour une mode plus respectueuse de l’environnement : Ector sneakers.

Après quelques années de recherche et de développement, nous avons pu vous la présenter et partager avec vous ses premiers pas. Pour Ector, tout commence dans un pays voisin, en Italie. Notre partenaire, l’entreprise NewLife, fabrique le fil polyester recyclé (PET) dont nous avons besoin. 6 bouteilles en plastique sont nécessaires pour fabriquer vos futurs baskets recyclées.

Elles sont collectées, triées, nettoyées, découpées et transformées en granulés. Grâce à un processus mécanique ne nécessitant aucun produit chimique, ils sont transformés en fil !

Le fil continu et recyclé obtenu, traverse la frontière et se dirige vers l’un de nos partenaires locaux. L’entreprise Richard Frères, implantée à Saint-Etienne (42) fabrique la partie tricotée de vos baskets, en une seule pièce.

Des machines lancées à toutes vitesses, entrelacent les fils et permettent l’obtention d’un tricot résistant et souple. Cette technique de tricotage innovante, appelée « KNIT » possède de nombreux avantages. En effet, nous n’utilisons que la quantité de polyester dont nous avons besoin, évitant le gaspillage et les chutes de matières.

De retour à notre atelier, l’équipe découpe, pique et assemble les différentes parties (languette, baguette, étiquettes…) pour obtenir une sorte de chausson, sans semelle.

Pour finir, Ector rejoint l’Ardèche (07). L’entreprise Reborn Safety, injecte la semelle blanche en polyuréthane de chaque basket. Un partenaire situé à moins de 50km de notre atelier pour réduire l’empreinte carbone de nos Ector.

S’inscrivant à 100% dans l’économie circulaire, Ector se recycle à la fin de sa vie. Après avoir parcouru des centaines de kilomètres à vos pieds, nous les récupérons pour les recycler en dissociant la semelle et la tige.

Pour résumé, il n’y a qu’un fil entre chaque paire d’Ector… et il est recyclé 😉

Processus de fabrication des baskets recyclées Ector

Vers d’autres alternatives…

Entre prise de conscience collective et mesures gouvernementales, la consommation de plastique sort peu à peu de nos habitudes. En finir totalement avec lui à court terme, est pour le moment utopique. Nous en avons encore besoin, notamment pour ses propriétés hygiéniques et sa longévité. Il faut l’utiliser avec discernement et procéder à son recyclage.

Vous êtes de plus en plus nombreux à rejoindre notre aventure, cherchant une alternative à la Fast Fashion et à la mode trop polluante. Depuis la création de la marque Ector, c’est plus de 100 000 bouteilles en plastique qui ont été transformées en baskets recyclées. Un grand bravo à tous !

Le chemin ne s’arrête pas là. Les deux créateurs de la marque veulent aller encore plus loin. Ils réfléchissent déjà à la basket de demain, toujours éco-conçue et engagée. De nouvelles matières, de nouveaux procédés de fabrication tout en pensant au recyclage : on en est sûr, 2022 vous réserve encore de belles surprises 💚

Paire de sneakers ecoresponsable Ector